Mitarashi-Dango, un dessert japonais surprenant, l’histoire d’une obsession.

NOTE: cet article fut d’abord publié sur mon précédent blog, en 2008. Voici la version mise à jour.

Mon coup de coeur culinaire sucré de l’année… pour le moment, rien ne le surpasse dans mon top5 des découvertes.
Je vous en ai brièvement parlé lorsque je vous ai raconté mon kidnapping.

Le mitarashi-dango (みたらしだんご, prononcé “mitalachi-dane’go” (mais sans insister sur le “ne” comme on le ferait dans la partie Sud de notre bel hexagone) est un dessert composé de deux éléments: d’un côté les dango (だんご), aussi appelés mochi, qui sont des boulettes réalisées à partir d’un mélange de farine de riz (joshinko) et de farine de riz gluant (shiratamako) avec de l’eau chaude. Ni plus, ni moins. Il existe cependant deux façons pour les préparer, une un peu plus enquiquinante que l’autre, vous me connaissez j’ai choisi la solution de facilité. Vous pouvez pré-cuire la pâte à la vapeur, puis la frapper (oui oui) au mortier et pilon avant de confectionner les boulettes que l’on cuit ensuite à l’eau, ou alors zapper cette étape et faire directement les boules que l’on cuit à l’eau.
De l’autre côté, le mitarashi, qui est le nom de la sauce qui nappe les dango: c’est une sorte de caramel à la sauce soja. Elle a une consistance sirupeuse et est un pur délice. La sauce soja dans un dessert peut surprendre et vous serez sans doute réticent, mais je vous promets que c’est parfois bon d’aller au-delà de ses préjugés, et de goûter.

Continuer la lecture de « Mitarashi-Dango, un dessert japonais surprenant, l’histoire d’une obsession. »