Sirop de romarin

Mon époux adore nous préparer des cocktails. Il rentre de ses voyages d’affaires avec des idées de nouveaux mélanges qu’il s’empresse d’essayer de reproduire à la maison.
C’est ainsi qu’il eut envie de faire ce sirop de romarin, afin de pouvoir l’intégrer dans des boissons.

Un sirop simple n’est autre qu’un tant pour tant de sucre et d’eau. C’est toujours fun de trouver des ingrédients pour le parfumer.

Le sirop se conserve environ un mois au réfrigérateur.

La recette:

Sirop de romarin
Yields 1
Une base de sirop simple pour vos cocktails ou pâtisseries.
Write a review
Print
Total Time
45 hr
Total Time
45 hr
Ingredients
  1. 1 tasse de sucre en poudre
  2. 1 tasse d'eau froide
  3. Romarin frais (quantité selon l'intensité désirée)
Instructions
  1. Dans une casserole, mélangez l'eau, le sucre et les branches de romarin.
  2. Portez à ébullition puis laissez bouillir pendant 1 à 2 minutes, en remuant constamment.
  3. Ôtez du feu, couvrez, et laissez infuser durant une trentaine de minutes. Je vous invite à goûter régulièrement.
  4. Enlevez les branches de romarin avant de mettre dans une bouteille stérilisée.
Notes
  1. Je vous conseille d'utiliser au minimum 4 branches de romarin frais pour cette recette.
Nova's Kitchen https://www.novakitchen.ca/
Il est parfois plus intéressant (et facile) de préparer ses propres bases. 

 

Notre dîner d’anniversaire de mariage au restaurant Lov à Centropolis Laval

En début de semaine, mon époux et moi avons célébré nos Noces de Muguet, soit 13 ans de mariage.

Je ne suis pas vegan mais c’est une alimentation qui m’interpelle et que j’aime énormément. Montréal est une ville plutôt ouverte et compte pas mal de restaurants végétariens ou végétaliens (je n’ai pour le moment testé que Végo, La Panthère Verte, Lola Rosa et maintenant Lov). 

Mon mari est un ancien végétarien, il ne mangeait ni viande ni produits de la mer pendant trois ans lors de ses études au Royaume-Uni.

Nous vivons dans les Laurentides et ne voulons pas forcément faire le trajet jusque Montréal un soir de semaine. C’est pourquoi nous avons sauté sur le timing parfait de l’ouverture de la troisième succursale de Lov, à Laval

Nos coups de coeur

Le décor est sublime. Très orienté vers la nature avec le mur de plantes ainsi que les lampes contenant des plantes suspendues.
Chaque table a une petite bouteille de verre transparente contenant quelques fleurs fraîches, variant d’une table à l’autre.

Nous avons également été surpris par la taille des portions. Pas de gâchis car elles sont parfaites pour une personne. Cela nous change de l’obligation de faire emballer nos restes pour le lendemain. De plus, les aliments sont locaux et tout est fait sur place (comme leur kimchi, fermenté au restaurant et non acheté à un tiers).

Les frites de patate douce sont délicieuses ! Croustillantes juste comme il faut, la taille que je préfère: vraiment une bonne entrée à partager. J’aurais aimé que mon mari soit plus aventureux et que nous ayons testé les frites au kimchi. Mais ce sera la prochaine fois !

Les associations de saveurs peuvent paraître étranges de prime abord mais fonctionnent vraiment bien. Ce fut le cas des cocktails que nous avons choisis: le Kombucha Mojito pour moi et le Camerise pour Chéri.

Les quelques points négatifs

Malheureusement, il y en a aussi…

Malgré que ce fut un soir de semaine, le service fut vraiment long. Je ne sais pas vraiment pourquoi mais c’était plus ou moins pénible d’attendre aussi longtemps pour tout, même pour nos cocktails.

Nos plats n’ont pas été servis en même temps et nous avons fini par croire que mon mari terminerait bien avant que je ne reçoive mon assiette. En plus, mon repas était froid lorsqu’il est arrivé (serait-il resté trop longtemps sur le passe-plat ??). La serveuse, très gentille, m’a ramené mon assiette pour quelque chose de chaud mais j’ai perdu une pleurote au passage…

Je veux vraiment y aller un midi afin d’essayer un de leur burger (j’ai déjà du mal avec les pâtes ou le riz le soir mais j’ai fait une exception, trop de choix tentants !). Pour sûr, je veux y retourner avec ma Maman lorsqu’elle sera ici ! 

Nous vous le conseillons donc <3 

Nos plats:

Frites de patate douce
Risotto petits pois et pleurote
Gnocchi au pesto et roquette
Crême Brûlée végétale
Cheesecake végétal

Plus d’images

Mes 4 coups de coeur de l’Expo Manger Santé et Vivre Vert 2018

Il y a environ un mois, ma grande m’a accompagné au Palais de Congrès de Montréal pour assister à l’Expo Manger et Vivre Vert. L’expo a eu lieu pendant trois jours sur Montréal, après avoir eu lieu à Québec City.

Cette expo regroupait 5 scènes différentes afin d’y proposer des démos et des conférences, ainsi que plus de 330 d’exposants.

Voici mes 4 coups de coeur, sans ordre précis.

Madame Labriski et ses galettes

 Mon amie Caroline m’avait parlé de Madame Labriski (de son vrai nom Mériane Labrie) et ses galettes il y a maintenant plusieurs mois. Curieuse, j’avais emprunté le livre à la bibliothèque.

Je connaissais et utilisais déjà les dattes comme agent sucrant. C’est une très bonne alternative au sucre raffiné et facile à faire soi-même (ceci dit, pour les Québécois, une purée de dattes estampé Madame Labriski sera bientôt disponible en magasin. Nature, à la vanille, au caramel ou au chocolat. Une autre particularité de ses recettes est l’absence de matière grasse. Le gras est remplacé par de la compote de pomme nature non sucrée, et oui !

Mériane a un humour sans pareil et une passion réelle pour ce qu’elle propose. Elle nous a beaucoup beaucoup fait rire, et nous sommes reparties de sa démo avec l’envie de faire des galettes pour les collations et les sacs à lunch !

Les jus de Crux Comptoir

Nous avons eu droit à une super dégustation de tous les jus présentés au Salon par un jeune homme passionné dont je ne connais pas le nom (désolée). Ma fille était ravie, car comme moi: elle adore les jus frais.

Crux comptoir offre des jus individuels, des cures diverses, ainsi que des packs variés.

J’utilise à la maison mon extension pour KitchenAid Artisan qui fait extracteur de jus et fais mes jus toutes les semaines. J’aime m’inspirer de ce que font les compagnies vendant en magasin pour varier les plaisirs. 

Mon coup de coeur de tous ceux essayés fut celui au charbon actif, ayant un très fort goût de citron frais. Mae, quant à elle, a adoré le Aloha (composé de spiruline bleue, ananas, eau de coco, citron et agave)

OGarden

Ce fut une très belle et étonnante découverte. Lorsque nous vivions en BC, nous faisions pousser quelques baies (framboises, bleuets et fraises), herbes et tomates sur notre balcon. Mon mari et moi n’avons pas vraiment la main verte, mais cela ne nous empêche pas de continuer d’essayer de faire pousser nos propres aliments.

Ogarden est un système permettant de cultiver ses légumes en intérieur, de façon quasi automatique. Cela ne demande que peu d’efforts, et pas besoin de braver les intempéries québécoises pour checker son jardin potager. 

Je vous conseille vivement d’aller voir leurs vidéos explicatives sur leur site.

Lorsque vous l’acheter, ils viennent vous l’installer et vous expliquer le fonctionnement. Vous ne serez pas laissés dans le vague comme si c’était un meuble Ikea à monter vous-mêmes.

Les Y kombucha

Ils ne sont pas encore sur le marché. Je suis donc heureuse d’avoir pu acheter un pack de 6 bouteilles sur place.

Souffrant du Syndrome du Côlon Irritable, la santé de mon système digestif est primordiale. C’est ainsi que je me suis tournée vers le kombucha il y a quelques années. Par contre, niveau goût, toutes les marques ne se valent pas.

Si vous les trouvez lorsque disponibles, je vous conseille très fortement de goûter celui au houblon. J’avoue avoir été nerveuse de prime abord car dans mon esprit, houblon=bière. Ne pouvant vraiment pas supporter l’amertume de la bière (genre… pas du tout du tout), j’étais dubitative.

Y Kombucha  est la première marque officiellement endossée par la Fondation Canadienne de la Santé Digestive. Et ce n’est pas rien.

Crème de petits pois à l’Instant Pot

Il y a des aliments comme ça, que je n’ai commencé à apprécier qu’une fois entrée dans l’ère adulte. Les petits pois en font partie. Je crois que je n’aimais pas vraiment ni leur texture ni leur goût sucré que je trouvais alors étrange.

Pour la Relâche de Printemps, nous sommes enfin retournés en France (après notre immigration il y a de cela plus de 8 ans). Ainsi, nous avons pu profiter de nos familles respectives. Nous sommes restés deux jours à Nantes, où ma tante nous a cuisiné de délicieux dîners ! Entre autre, cette crème de petits pois qu’elle avait faite dans son Thermomix. Honnêtement, je dois vous dire que j’étais silencieusement un peu anxieuse de ce que cela pourrait donner mais fut réellement agréablement surprise !

Même Koala, qui n’aime pas les petits pois, en a pris deux assiettes. J’ai tout mixé afin que la texture soit lisse et que cela passe mieux (non au repoussage des petits pois encore entiers sur le bord de l’assiette).

N’ayant pas de Thermomix, mais voulant limiter mon implication en cuisine, j’ai tenté de l’adapter avec mon Instant Pot.

Et je dois dire que ce fut un succès !

Crème de petits pois (Instant Pot)
Serves 4
Write a review
Print
Ingredients
  1. 2 oignons
  2. 4 gousses d'ail
  3. 40g de beurre
  4. 500g de petits pois surgelés
  5. 20g de vin blanc
  6. 500ml d'eau
  7. 200g de crème liquide
  8. 2 KubOr (ou autre bouillon cube)
  9. Sel/Poivre
Instructions
  1. Épluchez et émincez les oignons et l'ail.
  2. Dans la cuve de votre Instant Pot, mettez la fonction "sauté" puis ajoutez le beurre, l'oignon et l'ail. Faites rissoler jusqu'à ce que les oignons soient fragrants et translucents.
  3. Ajoutez ensuite les petits pois, le bouillon cube et les liquides (eau/vin blanc/crème).
  4. Mettez le couvercle, enlevez la fonction "sauté" pour mettre en fonction "soupe". Réduisez le temps de cuisson à 10mn.
  5. Une fois la cuisson terminée, laissez la pression s'échapper par elle-même pendant 5 bonnes minutes avant de tourner la valve (ne vous brûlez pas !).
  6. À l'aide d'un mixeur plongeur, réduisez le tout en soupe.
  7. Assaisonnez au besoin avec du sel et du poivre, puis servez.
Notes
  1. Le temps de cuisson est en fin de compte plus long que 10mn car il faut compter le temps nécessaire pour l'Instant Pot d'arriver à la pression.
Adapted from Thermominoux
Adapted from Thermominoux
Nova's Kitchen https://www.novakitchen.ca/

Remettre son corps à zéro avec le Whole30

En ce mois d’avril, j’ai décidé de remettre mes pendules à l’heure. Je suis allée un peu trop loin de ce que j’avais réussi à incorporer dans ma vie au niveau de mon alimentation comme au niveau de mes efforts pour être plus active au quotidien. Et je le sens car les crises de Fibromyalgie sont de nouveau plus fréquentes. Comme j’avais enfin atteint un nouveau normal dans lequel les douleurs étaient contenues, lorsqu’une crise s’invite, c’est d’autant plus difficile à gérer.

En 2014, j’ai découvert ce «programme» appelé Whole30 («whole» signifiant «entier» «total»)  et 30 car c’est un programme qui se fait sur trente jours consécutifs. Un écart ? hop, on repart au jour 1. On peut dire que c’est une programme d’alimentation durant lequel il faut éliminer les aliments qui causent le plus souvent des inflammations, et autres conséquences plus ou moins évidentes sur notre santé. Comme le mouvement Paléo poussé au plus extrême possible durant 30 jours.

Les aliments à exclure

Pas de sucre ajouté, que ce soit du sucre naturel ou artificiel. Cela inclut donc le de sirop d’érable, le sirop d’agave, de sucre de coco, stévia, xylitol etc. Lisez bien vos étiquettes car le sucre se cache partout, même dans les produits pour lesquels cela semble improbable…

Ne consommez pas d’alcool, même le vin de cuisson. Et cela va de soit, mais pas de tabac non plus.

Ne consommez pas de céréales. Cela inclut (mais la liste est non-exhaustive): blé, seigle, orge, avoine, maïs, riz, millet, sorgho, boulgour, amaranthe, blé noir, céréales germées et toutes les pseudo-céréales sans gluten tel que le quinoa. Et par conséquence, cela inclut tout ce qui contient ces céréales comme les germes, l’amidon, les sons (son de blé, son d’avoine, son de riz etc.). Une fois de plus, lisez vos étiquettes.

Ne mangez pas de légumineuses. Toutes sortes de haricots (haricots rouges, haricots noirs, haricots blancs, haricots pinto, fèves…), pas de pois, de pois chiches, de lentilles et de cacahuète. Oui oui, pas de beurre de cacahuète… Toutes formes de soja est aussi à éviter: sauce soja, miso, tofu, tempeh, edamame, et tous les aliments dans lequel le soja se cache (comme la lécithine par exemple).

Pas de laitages. Pas de produits laitiers de nature animale: vache, chèvre etc, et leurs dérivés comme la crème, le fromage, le kéfir, les yaourts. La seule exception est le ghee (=beurre clarifié).

Fuyez ce qui contient du carraghénine, GSM ou des sulfites. Ceci compte pour le Whole30 mais en général également, ils sont dans énorméments de produits, même dans les boissons.

C’est difficile, mais n’essayez pas non plus de recréer des versions paleo/whole30 de vos plats préférés. Continuer de les manger va à l’encontre même du principe de ce challenge. Cela va faire couler ses effets positifs. Souvenez-vous que ce sont ces aliments et ces plats qui vous donnent des problèmes de santés et des inconvéniences à la base. C’est donc en les éliminant que votre corps va repartir à zéro. Vous allez avoir des fringales, et c’est normal dans le processus. Si vous saviez le nombre de fois où j’ai eu envie de me faire des truffes de dates à la noix de coco et cacao par exemple… mais  vous pouvez combattre ces envies, et elles finissent par passer. Manger un fruit sucré, c’est mon astuce lorsque l’obsession du chocolat envahit mon esprit (en ce moment, je me fais quotidiennement un tup’ rempli d’ananas frais, avec des raisin et une orange cara cara; ou quand j’ai faim ET envie de sucré, je me fais une banane à la purée d’amande saupoudrée de cannelle. yum !).

Au sujet de la frustration…

Lors de mon premier challenge il y a un an, il y a eu beaucoup de frustrations dans les rayons des magasins. Un temps d’adaptation nécessaire, mais une fois que vous savez quelles marques sont bonnes, que vous avez une base de données de recettes: tout coule pour le mieux. Ce n’est pas une mauvaise habitude que de savoir ce qui compose vos achats.

Au bout de deux semaines, je me sentais plus légère. Mon sommeil était meilleur (je souffre d’insomnies et de sommeil non-réparateur). Ma peau était plus belle également. Alors oui, il faut énormément de volonté pour éliminer tout cela pendant 30 jours, mais ce ne sont que 30 jours. Vous pouvez ainsi découvrir ce qui vous pose problème et dont vous pouvez vous passer définitivement.

Quelques exemples de mes repas:

whole30-chounouillesoeuftomates

whole30-cruditespoisson

whole30-haricotsavocatpoisson

whole30-patatedoucefarciesalade

whole30-pdtfarcies

whole30-poissonavocatsalade

whole30-veggieshashsunny

whole30-veggies-thon-tobiko

Bonnes ressources (en anglais… désolée):

Whole9 (le site officiel)
Nom Nom Paleo
Against All Grain
Stupid easy Paleo
The clothes make the girl
Our Paleo life

{Du livre à la table}: Orzo au safran et aux crevettes de Giada

Si vous me lisiez auparavant, vous savez à quel point j’adore les livres, et aussi les livres de cuisine.

Ma tribu (mari compris) est très (trop) friande de plats de pâtes en tout genre. Alors même si la recette gagnante auprès des Trollettes est toujours pâtes au ketchup et au fromage râpé, j’essaie de varier le plus possible (parce que bon, faut pas déco**** non plus, des pâtes à tous les dîners bof).

Alors j’ai récemment repris le livre «Everyday pasta with Giada» et ai recommencé à mettre des post-its pour les recettes à essayer. J’aime qu’il y ait de tout dans ce livre, des recettes simplissimes aux plus élaborées.

J’ai opté pour enfin essayé ces petites pâtes en forme de grain de riz appelées «orzo» avec sa recette d’orzo au safran et aux crevettes.
Évidemment, j’y ai apporté quelques modifications… Vous les verrez notées en italique dans la liste des ingrédients.

 

  • Orzo au safran et aux crevettes
    Write a review
    Print
    Ingredients
    1. 400g d'orzo
    2. 1 litre de bouillon de poulet
    3. 1 cuiller à café de pistil de safran --> 2 sachets individuels de safran en poudre
    4. 400g de crevettes crues décortiquées
    5. Jus d'½ citron
    6. Huile d'olive (au basilic pour moi)
    7. Persil plat
    8. 1 petit oignon
    9. Beurre
    10. Parmesan en poudre
    11. Lichette de sauce soja japonaise
    Instructions
    1. Portez le bouillon de poulet à ébullition dans une casserole.
    2. Une fois le stade du gros bouillon atteint, ajoutez le safran. Si vous utilisez des pistils, baissez le feu et laissez-le éclore pendant environ 5mn; si vous utilisez du safran en poudre, laissez-le se dissoudre (étape plutôt rapide).
    3. Remontez le feu sur plus fort, et ajoutez l'orzo. Laissez cuire les pâtes en vérifiant régulièrement.
    4. Lorsqu'elles sont al dente, égouttez-les et ajoutez une noisette de beurre (facultatif. je l'ai fait car je n'ai utilisé que très peu d'huile d'olive pour les crevettes).
    5. Pendant que les pâtes cuisent, épluchez et émincez finement l'oignon.
    6. Faites-le ensuite revenir dans un peu d'huile d'olive, jusqu'à ce qu'il soit translucent.
    7. Ajoutez les crevettes, remuez pour bien les mélanger à l'oignon. Un peu avant qu'elles ne soient complètement roses (et donc cuites), ajoutez le jus de citron et la sauce soja (qui fait pour moi office d'agent salant).
    8. Transvasez les crevettes avec les pâtes, mélangez bien, et servez aussitôt parsemées de parmesan en poudre et de persil plat frais émincé.
    Adapted from Giada Di Laurentis
    Adapted from Giada Di Laurentis
    Nova's Kitchen https://www.novakitchen.ca/